Des souris guéries du sida : un espoir pour les humains ?

Publié le 13 juin 2017 par Patricia

Alors que chaque année, près de 6000 Français découvrent qu’ils sont séropositifs, les recherches pour lutter plus efficacement contre le sida se poursuivent. Entre potentiel vaccin et traitement miracle, quels sont les espoirs réalistes ? Des universitaires américains semblent avoir trouvé une piste concluante en soignant des souris…

 

 

VIH : à la recherche du traitement miraculeux

Actuellement, plus de 36 millions de personnes sont atteintes du virus du sida. Même s’il n’existe aucun traitement pour éradiquer le VIH, les malades peuvent néanmoins vivre aussi normalement que possible grâce aux trithérapies antirétrovirales, un traitement à vie. De ce fait, la plupart des personnes séropositives parviennent à recouvrer une espérance de vie standard.

Aussi les chercheurs poursuivent-ils leurs travaux. De nombreux centres de recherche se penchent sur la conception d’un vaccin contre le VIH, d’autres tentent plutôt d’identifier un traitement efficace pour guérir un organisme infecté. C’est dans ce contexte que des chercheurs américains de l’Université Temple (basée à Philadelphie en Pennsylvanie) ont fait une découverte prometteuse après de longues années de travaux.

 

Traitement du sida : un succès prometteur sur des souris…

Au cours de ses recherches, l’équipe de la Temple University a réussi à éliminer définitivement le virus de l’organisme de souris de laboratoire. De quelle façon ? Grâce au CRISPR/CAS9 (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats), une technique révolutionnaire permettant de modifier l’ADN.

Concrètement, il s’agit de couper l’ADN afin d’en remplacer les parties défectueuses, grâce à l’utilisation de l’enzyme CAS9. Avec cet outil, les chercheurs ont pu transformer le génome des souris séropositives, en retirant les fragments du VIH de leur ADN. Cette action a supprimé la réplication vitale du virus, qui a alors disparu de leur organisme.

 

… mais pas de véritable remède dans un futur proche

Ce succès doit cependant être nuancé. Les recherches de l’Université Temple ont en effet été réalisées sur des souris transgéniques, n’ayant qu’une copie du gène du sida dans leur ADN. L’extraction fut donc simplifiée. Or à l’état naturel, le virus est présent dans de multiples parties. D’ailleurs, sur des souris à l’ADN « humanisé », les résultats se sont avérés plus flous.

Ainsi, même si les résultats préliminaires de l’étude sont très encourageants, l’application de cette méthode sur un ADN humain infecté reste donc hautement complexe et lointaine. Les recherches se poursuivent donc…

 

Conclusion

La perspective d’un vaccin contre le sida ou d’un vrai traitement pour l’enrayer de l’organisme reste encore lointaine. Mais les recherches se poursuivent et donnent des résultats concluants. À terme, la technique révolutionnaire utilisée par l’Université du Temple pourrait même contribuer au traitement d’autres maladies génétiques, incurables à l’heure actuelle.

 

Source : http://www.20minutes.fr/sante/2062203-20170504-vih-espoirs-homme-apres-elimination-virus-sida-chez-souris


Nos partenaires et institutions :