Grippe : comment se faire vacciner par son pharmacien ?

Publié le 17 octobre 2017 par Patricia

L’hiver approche et, avec lui, les traditionnels virus vont bientôt faire leur apparition : cette année encore, il faudra respecter des règles d’hygiène afin d’éviter que les grippes ne se répandent à grande vitesse. Bien sûr, on conseille de se laver les mains et d’éviter d’entrer en contact avec des personnes malades. Mais la meilleure solution reste de se faire vacciner dès maintenant contre la grippe : dans certaines régions, c’est déjà possible en pharmacie, sans passer obligatoirement par le médecin généraliste.

 

 

Le vaccin contre la grippe bientôt disponible dans toutes les pharmacies ?

Aujourd’hui encore, le vaccin contre la grippe en pharmacie n’en est qu’à ses débuts. À compter de l’hiver 2017 et pendant trois ans, il sera testé dans deux régions différentes : la Nouvelle-Aquitaine et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Concrètement, on a choisi de mettre en place ce dispositif dans deux régions pilotes afin d’augmenter le nombre de vaccinés, dans le but de diminuer les complications, qui tuent quelques milliers de personnes chaque année.

Dans les deux régions impliquées, environ 3 000 pharmaciens sont volontaires pour intégrer le dispositif. Les résidents locaux sont invités à se connecter sur les sites des Agences régionales de santé, dans l’optique de connaître les établissements dans lesquels il est possible d’obtenir un vaccin contre la grippe — et ce sans devoir passer par le médecin généraliste.

 

Vaccin en pharmacie : comment cela se passe ?

Dès lors que la pharmacie participe à l’opération et se porte volontaire pour réaliser les vaccins, les patients adultes peuvent s’y rendre et l’obtenir. En amont, il est impératif de signer un formulaire de consentement, prouvant que le patient a pris connaissance des bénéfices et risques liés à la vaccination. Avant de faire la piqûre, le pharmacien doit s’assurer que la personne n’est pas liée à une contre-indication en particulier. À ce titre, il interroge le patient sur son état de santé.

Pour préserver la santé et l’intimité du patient, l’injection est obligatoirement réalisée dans un local discret, à l’abri des regards. Le pharmacien est tenu de respecter toutes les règles d’hygiène inhérentes à une telle pratique.

 

Une traçabilité totale pour maintenir le suivi

Certains patients, attachés à leur suivi régulier avec le médecin généraliste, pourraient être sceptiques à l’idée d’annuler leur rendez-vous annuel pour la prévention contre la grippe. Toutefois, il faut savoir que le pharmacien délivre systématiquement une attestation avec le nom et le numéro du vaccin injecté — puis informe le médecin traitant. Ainsi, cette alternative ne devrait en aucun cas engendrer des conséquences négatives sur le suivi du patient.

Enfin, il est important de savoir que tous les pharmaciens participants ont reçu une formation d’au moins une journée pour apprendre à injecter un vaccin. Chaque vaccin leur permet de gagner 4,50 €, dès lors qu’il est prodigué suite à une prescription médicale. Il est rémunéré 6,50 € quand la personne vaccinée a obtenu un bon de prise en charge gratuit de l’Assurance Maladie (un document délivré à toutes les personnes de plus de 65 ans, mais aussi aux victimes de maladies chroniques).

Cette mesure vise à augmenter le nombre de personnes chaque année vaccinées contre la grippe, en encourageant à prendre cette décision. Il s’agit aussi d’une mesure profitable pour désengorger les cabinets médicaux des praticiens.

 

Source : http://www.santemagazine.fr/actualite-grippe-comment-se-faire-vacciner-chez-son-pharmacien-79101.html


Nos partenaires et institutions :