Les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces que les médicaments originaux ?

Publié le 26 septembre 2017 par Julie

Autorisés afin de limiter les dépenses de santé et juguler les dettes de la Sécurité sociale, les médicaments génériques sont conçus à partir de la même molécule que les médicaments d’origine associés (appelés aussi princeps). Les « génériques » se démarquent par leur prix de vente, plus avantageux que les médicaments d’origine. Et pourtant nombreux sont les méfiants vis-à-vis des médicaments génériques qui leur préfèrent leurs princeps et refusent les génériques.

2 questions se posent donc… Est-il légitime de douter de la fiabilité des génériques ? Pour répondre à cette question, il faut savoir ce qu’est un médicament générique.

Autre question, a-t-on le droit de strong>refuser un médicament générique ? Les médicaments de marque sont-ils encore remboursés ?

 

tout savoir sur les medicaments generiques

 

Qu’est-ce qu’un médicament générique ?

Pour comprendre ce qu’est un médicament générique, il faut déjà connaître les 2 composants de base des médicaments :

  • 1. le principe actif, qui est la substance qui soigne, qui a un effet thérapeutique
  • 2. les excipients qui ont différentes fonctions, faciliter l’absorption (forme, goût), maintenir la stabilité du médicament, véhiculer le principe actif là où il doit agir et permettre une bonne dissolution du médicament.

Médicaments génériques, copies conformes aux médicaments de marque

Dès que le brevet d’un médicament tombe dans le domaine public, soit 10 ans après sa commercialisation, le principe actif du médicament, peut être reproduit à l’identique pour concevoir un médicament générique. Celui-ci aura exactement la même composition, qualitative et quantitative, et la même forme pharmaceutique (gélule ou comprimé, sirop, patch).

Innocuité des excipients

Les excipients des médicaments génériques peuvent être différents, au niveau de la couleur, de la forme ou même du goût, des excipients du médicament d’origine. Ces différences sont voulues pour éviter les excipients risquant d’être mal tolérés par certains patients, réduire les risques d’allergie, améliorer le goût, rendre le médicament plus facile à avaler, etc.

Un médicament générique offre donc exactement les mêmes effets thérapeutiques qu’un médicament d’origine puisque le principe actif est identique. Le générique a en plus, l’avantage de bénéficier d’un recul sur les éventuels effets notoires de certains excipients et par conséquent, minimise ces effets par le choix d’excipients garant d'innocuité.

 

En cas de refus d’un médicament générique, quel remboursement peut-on espérer ?

Le droit au remboursement par la sécurité sociale se fait avant tout et en toute logique sur les médicaments génériques. Un médicament générique est en moyenne 30% moins cher qu'un médicament de marque.

 

Tiers payant automatique pour les médicaments génériques

Dans le cadre de la mesure du « Tiers payant contre générique », l’assuré doit accepter les médicaments génériques que lui fournit le pharmacien pour bénéficier du tiers payant. L’assuré n’avance donc pas de frais pour ses médicaments et n’a pas de démarche à effectuer auprès de la CPAM (c’est le pharmacien qui effectue la télétransmission auprès de la CPAM).

Avec cette mesure, « Tiers payant contre générique », le patient peut, néanmoins, bénéficier de médicaments d’origine, à la seule condition, que son médecin ait indiqué sur l’ordonnance «non substituable » aux médicaments d’origine qu’il prescrit.

 

Que se passe-t-il en cas refus d’un médicament générique

En cas de refus des médicaments génériques, vous devrez faire l’avance des frais, remplir la feuille de soin que le pharmacien vous délivrera et l’envoyer à la CPAM avec le double de l’ordonnance. Votre remboursement sera forcément plus tardif qu’avec la télétransmission.

Si votre médecin inscrit directement le nom de la molécule ou le nom du médicament générique, vous ne pourrez pas demander le médicament de marque à votre pharmacien, même en avançant les frais.

 

La franchise sur les médicaments

Pour tous les médicaments de marque ou les médicaments génériques, prescrits par votre médecin, une franchise de 50 centimes d’euros s’applique, ce qui signifie que la Sécurité sociale déduira 50 centimes d’euros par boîte (ou autres conditionnements) de vos remboursements.

Tous les médicaments (d’allopathie, d’homéopathie ou les préparations magistrales) sont concernés par la franchise de 0.50€.

 

Informations sur le BRSS, Base de Remboursement de la Sécurité sociale

Le BRSS est le tarif de convention, défini par la Sécurité sociale. C’est sur ce montant que la Sécurité sociale se base pour rembourser tout acte médical, visite chez le docteur, médicaments, soins dentaires, hospitalisations, lunettes…

Le BRSS sert donc aussi de base aux calculs de remboursement des mutuelles.

 

Source : http://www.santemagazine.fr/peut-on-refuser-un-medicament-generique-78624.html


Nos partenaires et institutions :