Santé personnalisée : l’avenir de la médecine ?

Publié le 13 juin 2017 par Laëtitia

L’idéal pour soigner efficacement les patients serait de pouvoir prévenir les maladies dont ils risquent de souffrir, puis leur administrer un traitement totalement sur-mesure, adapté à leur pathologie, mais aussi à leur situation particulière. C’est ce que promet la santé personnalisée !

 

 

Médecine personnalisée, mode d’emploi

La santé ou médecine personnalisée consiste à appliquer « le bon traitement, au bon patient et au bon moment », comme l’explique le professeur Denis Hochstrasser de l’Université de Genève. Certes, cette pratique est déjà au cœur de la médecine actuelle, mais l’idée est d’aller encore plus loin. Le but : préciser le diagnostic et individualiser le traitement. D’ailleurs, on parle également de « médecine de précision ».

Au lieu de se focaliser sur le profil médical du patient, la médecine personnalisée tient également compte d’autres facteurs influant sur sa santé, tels que son style de vie. En analysant les aspects sociaux, environnementaux et comportementaux de la personne, en plus des critères médicaux, on obtient alors une vision plus holistique de sa situation.

 

L’impact du patrimoine génétique

Évidemment, une prévention médicale précise nécessite une analyse du patrimoine génétique de chaque patient. Dix années après le premier séquençage de génome humain, la technique coûte désormais 1000 euros à peine. On n’hésite donc plus à y recourir.

Cependant, à l’heure actuelle, le séquençage ne permet d’identifier que les pathologies monogénétiques (comme la mucoviscidose, la myopathie ou la maladie de Huntington). Les affections touchant plusieurs gènes restent difficiles à dépister sur la simple base du génome, notamment parce qu’elles sont également conditionnées par le mode de vie. Pour l’instant, il est donc uniquement possible d’évaluer les risques potentiels.

De ce fait, les médecins continuent à collecter un maximum de données sur leurs patients, pour obtenir la vision la plus complète possible de leur situation : génome, poids, tension, pouls, activité physique, environnement de vie, etc.

 

Exploiter les données des patients pour un traitement sur-mesure

Dans un contexte de santé personnalisée, toutes les informations recueillies sur les patients devront ensuite être analysées via des algorithmes sophistiqués. Grâce à ces analyses approfondies, il sera alors possible d’identifier les maladies que chaque patient sera le plus susceptible de développer. Les professionnels de santé pourront aussi déterminer quels médicaments seront les plus efficaces et avec quels dosages.

Cela permettra également de constituer de véritables biobanques de données avec toutes les informations collectées et les conclusions tirées. La médecine de précision ne pourra donc pas se passer de robots ultra-performants, équipés d’une intelligence artificielle complexe.

 

Conclusion

Le concept de santé personnalisée continue donc à se développer et semble être l’avenir de la médecine traditionnelle. Cependant, cette médecine de précision soulève de nombreux enjeux, aussi bien médicaux que financiers, organisationnels et juridiques.

 

Source : https://www.letemps.ch/sciences/2017/05/11/sante-personnalisee-va-faconner-lhumain-demain


Nos partenaires et institutions :